jeudi 13 octobre 2016

Démocraties illibérales 3) : La réécriture de l'histoire nationale

"Les régimes Orban et Kaczynski s'attaquent à la mémoire des artisans de la transition, du communisme à la démocratie, afin de se présenter eux-mêmes comme les véritables artisans de la rupture avec le passé.La « démocratie illibérale », telle que l’incarnent Viktor Orban en Hongrie et Jaroslaw Kaczynski en Pologne est-elle un legs du passé, ou un pas dans la direction nouvelle prise par des pays comme la Russie de Poutine et la Turquie d’Erdogan ?
C’est la question de fond. Il est trop facile de considérer les assauts lancés par ces gouvernements autoritaires contre la magistrature ou les médias publics comme autant de preuve de l’immaturité politique de leur population. On n’est jamais trop réservé contre la tentation d’essentialiser les cultures nationales. Il n’y a pas de fatalité qui rendrait les pays d’Europe centrale inaptes à la démocratie." La suite et à écouter sur franceculture.fr

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire