dimanche 2 octobre 2016

En Serbie, les Magyars de Voïvodine roulent pour Viktor Orbán

"Cet article fait l’objet d’une publication commune avec le Courrier des Balkans, site d’information de référence sur l’Europe du Sud-Est.

Les Hongrois de Voïvodine aussi s’apprêtent à voter au référendum convoqué dimanche par le Premier ministre Viktor Orbán. Alors que la région se trouve aux premières loges de la crise des réfugiés, en raison de la fermeture de la frontière hongroise, nationalisme, peurs et xénophobie battent leur plein. Et le vote des minorités hongroises «de l’extérieur» sera bien peu contrôlé…
Belgrade, correspondance – « Moi, je n’irai pas voter, parce que je n’ai pas encore le passeport hongrois », explique Tibor K., un jeune peintre de Sombor, chef-lieu du district de la Bačka occidentale, au nord-ouest de la province autonome de Voïvodine, en Serbie. « Mais, même si je l’avais, je ne voterais pas. Ça ne m’intéresse pas… » Dimanche 2 octobre, les citoyens hongrois sont invités à se prononcer sur l’accueil de réfugiés assignés à Budapest selon l’accord européen de septembre 2015 ayant abouti à la décision de « relocaliser » par quotas 160 000 réfugiés en Europe. Ils sont appelés à répondre à cette question : « Voulez-vous que l’Union européenne puisse décider de la réinstallation obligatoire de citoyens non hongrois en Hongrie, même sans l’aval de l’Assemblée nationale ? » En Serbie, les électeurs qui possèdent la double nationalité serbe et hongroise ont aussi le droit de s’exprimer par oui ou par non." La suite sur hu-lala.org

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire