samedi 5 novembre 2016

La Hongrie veut inscrire sa politique antimigrants dans la Constitution

"Le Parlement devait voter mardi un amendement de la loi fondamentale proposé par le premier ministre, Viktor Orban.
Il ne s’agit que de cinq petits articles, mais ils sont taillés sur mesure pour irriter Bruxelles. Les députés hongrois doivent voter, mardi 8 novembre, un projet d’amendement qui remet en cause les décisions prises par les Etats membres de l’Union européenne et exige l’approbation du Parlement hongrois pour mettre en application le plan de réinstallations collectives de demandeurs d’asile.
Le premier ministre souverainiste de ce petit pays de moins de 10 millions d’habitants membre de l’UE depuis 2004, Viktor Orban, organise ce vote dans la foulée du référendum controversé du 2 octobre. Avec seulement 40 % de suffrages exprimés, la consultation avait été invalidée. Mais 98,3 % des personnes s’étant déplacées avaient exprimé leur rejet du plan de solidarité, mis en place en 2015, contre l’avis de Budapest, pour répartir équitablement dans toute l’UE 160 000 demandeurs d’asile Syriens et Irakiens arrivés dans le sud de l’Europe." La suite sur lemonde.fr (version payante)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire