mardi 8 novembre 2016

Viktor Orbán se prend les pieds dans la ratification du référendum

"En Hongrie, le gouvernement dirigé par Viktor Orbán n’est pas parvenu ce mardi à faire adopter la modification de la constitution promise suite au référendum d’octobre dernier sur les quotas de réfugiés. Pour la droite au pouvoir, ce désaveu parlementaire est une première depuis 2010.
Il s’en est fallu de peu – deux voix seulement – pour que l’amendement constitutionnel proposé par le gouvernement soit adopté par les deux tiers requis de l’Assemblée hongroise. L’objet du texte était de ratifier les résultats du référendum d’octobre dernier portant sur l’obligation de recueillir l’aval des députés concernant tout projet de répartition de réfugiés à l’échelle européenne. Malgré l’invalidation du scrutin en raison d’une participation inférieure à 50%, le Fidesz considérait le soir même avoir remporté une «victoire qui balaie tout sur son passage», en raison du score massif du «non» parmi les suffrages exprimés." La suite sur hu-lala.org

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire