mercredi 21 décembre 2016

«Amour», portrait de femmes

"Grand prix du jury à Cannes en 1971, «Amour» du Hongrois Károly Makk ressort à Paris en copie restaurée.
C’est un bijou, une pépite à (re)voir sur les écrans parisiens à partir du 21 décembre. Amour, du réalisateur hongrois Károly Makk, avait reçu le grand prix du jury à Cannes en 1971. La copie enfin restaurée permet de découvrir cette œuvre rare, en noir et blanc. Grave et néanmoins plein d’humour, le film se déroule dans une Hongrie stalinienne (1953) où se multiplient les arrestations arbitraires.
Sans nouvelles de son mari emprisonné, Luca est rongée par l’angoisse. Pour épargner sa belle-mère malade, la jeune femme lui cache la vérité et écrit de fausses lettres qu’elle signe de la main de son époux, János. Ce dernier a soi-disant émigré en Amérique où il mène une brillante carrière de cinéaste. «La première de mon film aura lieu dans le plus grand cinéma de New York (30.000 places) qui vient d’être construit sur le sommet d’une montagne de 2.000 m : de là, on voit la moitié de l’Amérique, jusqu’à la Cordillère des Andes…» " La suite sur liberation.fr

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire