samedi 10 décembre 2016

Les multiples confusions de langue de Sándor Ferenczi et leurs destins dans la pensée psychanalytique

Cet article explore à partir d’un modèle de lecture poststructuraliste la communication de Ferenczi publiée sous le titre « Confusion de langue entre les adultes et l’enfant ». En se focalisant de prime abord sur la structure close du texte, l’auteur dégage deux types de confusion de langue étroitement liés : entre les adultes et l’enfant et entre l’analyste et l’analysant. En inscrivant le manuscrit par la suite dans la biographie de Ferenczi, il le relie au multilinguisme de ce dernier en plaidant en faveur des ressorts autobiographiques des conceptualisations psychanalytiques. Cette inscription dans l’histoire permet également de situer le texte dans un contexte de confusion de langues métapsychologiques – celle entre Freud et Ferenczi –, ainsi que de cerner l’influence des idées ferencziennes dans la postérité psychanalytique.

Psychologie clinique et projective
2016/1 (n° 22)
  • Pages : 328
  • ISBN : 9782749253527
  • DOI : 10.3917/pcp.022.0069
  • Éditeur : ERES
Source : cairn.info

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire