vendredi 9 décembre 2016

Béla Tarr: "Au début, pour moi, le cinéma était juste un moyen de changer le monde"

"FIFM - Depuis le début du festival international de Marrakech, le président Béla Tarr, s'est illustré comme étant un homme de peu de mots. Le réalisateur et scénariste hongrois, qui a raccroché la caméra depuis 2011, nous a reçu dans les jardins de la Mamounia, derrière ses éternelles lunettes de soleil. Le réalisateur notamment de "Damnation", "L'homme de Londres" et "Le cheval du Turin » (son dernier opus sorti en 2011) est revenu avec nous sur son style cinématographique si singulier, son école de cinéma à Sarajevo ou encore les raisons pour lesquelles il a choisi de devenir réalisateur.

« Un film était le moyen de répondre à mes questions" La suite sur huffpostmaghreb.com

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire