mardi 27 décembre 2016

En Hongrie, le combat isolé d'un prêtre pour aider les réfugiés

"Sauvez-nous avant qu'on meure de froid !": bravant l'hostilité des autorités et de certaines de ses ouailles, le prêtre hongrois Zoltan Nemeth offre chaleur et réconfort à des migrants frigorifiés, une initiative rare au pays de Viktor Orban.
Dans la salle attenante à son presbytère, les soutanes accrochées au porte-manteau voisinent avec les matelas et les sacs à dos de 14 demandeurs d'asile --Kurdes irakiens, Afghans, Camerounais, Nigérians, Cubains et Congolais, chrétiens et musulmans-- réfugiés là.
Le cri d'alarme est arrivé début décembre sous la forme d'un courriel adressé par l'un d'entre eux à ce prêtre catholique au visage plein et aux fines lunettes. Et le père Nemeth, 61 ans, assure n'avoir pas hésité à répondre à l'appel.
"Je ne suis pas un héros, c'était mon devoir de chrétien de les aider", explique le prêtre, curé de la paroisse de Kormend, une ville de 12.500 habitants adossée à la frontière autrichienne où un camp de réfugiés a été ouvert l'été dernier." La suite sur leparisien.fr

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire