jeudi 8 décembre 2016

Nina Yargekov : «Le revers de la double appartenance est souvent un double rejet»

"L'écrivaine analyse comment notre société perçoit la double nationalité. Interview.
N


La double nationalité, est-ce une tare ou une richesse dans notre société ?
Le revers de la double appartenance est souvent un double rejet. Il y a toujours danger à ce qu’un groupe vous renvoie à cette autre identité. C’est exactement ce qu’exprime Gaël Faye quand il dit se sentir trop blanc au Rwanda et trop noir en France : on n’est jamais ancré quelque part à 100%. Toutefois, l’identité n’est pas figée, il y a celle qu’on choisit et celle que les autres nous renvoient. Dans un monde idéal on pourrait être tout à la fois, on ne serait pas contraint de faire un choix définitif." La suite sur liberation.fr

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire