samedi 10 décembre 2016

L’inquiétante étrangeté et l’humour noir de trois auteurs hongrois

"Deux maisons d’édition, Cambourakis et Vagabonde, invitent le lecteur à découvrir une nouvelle constellation littéraire magyare.
En lisant Dezsö Kostolanyi, Péter Hajnoczy et Adam Bodor, trois auteurs hongrois dont des traductions viennent de paraître, on découvre un imaginaire magyar à la fois comique et grinçant. Jugez plutôt.
La vie selon Kosztolanyi
Le premier janvier 1935, peu avant sa mort, Dezsö Kosztolanyi (1885-1936) écrit son acte de foi: «Tout ce que je désire, c’est de ne pas confondre mon grand objectif, consistant à saisir la vie, avec les grands mots; que mes mots sachent rester humbles et modestes jusqu’au bout, expressifs et suggestifs comme l’herbe et la fleur qui n’ont rien d’autre à dire sinon qu’elles vivent, qu’elles vivent et puis c’est tout.»" La suite sur letemps.ch

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire