jeudi 9 mars 2017

Au-delà du « moment Momentum »

Tribune de Árpád Tóta W., publiée 7 mars 2017 dans HVG sous le titre « Moment, bitte » (« Un moment, s’il vous plait »). Traduite du hongrois par Ludovic Lepeltier-Kutasi.

"Ni de droite, ni de gauche ? Car la gauche ne serait pas assez nationale ? Amis de Momentum, ayez un discours un peu plus novateur…
Nos jeux olympiques ont filé sous notre nez à toute berzingue, crachons derrière le passage de cette connerie à étages et soyons reconnaissants envers ceux qui ont compromis leur organisation. Mais la reconnaissance n’est pas un chèque en blanc et encore moins un ticket gratuit.
« Nous devons dépasser le clivage gauche-droite qui a structuré le XXe siècle, dans la mesure où il n’y a pas de place pour l’idée de solidarité à droite et aucun imaginaire national positif à gauche ». Le ton était donné lors du discours inaugural triomphant du Mouvement Momentum (MoMo) et je dois dire qu’à ce moment là je ne m’en suis pas beaucoup préoccupé ; je me suis dit qu’ils ont prononcé quelque chose de travers et que le lendemain ils se reprendront. Mais ils ont récidivé. Je crois qu’ils pensent vraiment ce qu’ils disent." La suite sur hu-lala.org

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire