jeudi 30 mars 2017

Série. Le petit village qui fait rire les Hongrois

"En choisissant de brocarder les campagnes magyares et leurs habitants, la série A mi kis falunk a trouvé son public. Mais si l’audience est au rendez-vous, la presse, elle, reste plutôt de marbre.
Un maire corrompu, mordu de pêche à la ligne. Sa secrétaire obsédée par la culture. Un prêtre bodybuildé. Une aubergiste sexy. Un policier simple d’esprit patrouillant à vélo avec gyrophare sur le guidon. Un vétérinaire soignant aussi les humains. Un entraîneur de foot fou de tuning qui fait du gringue à l’assistante de l’édile. Tels sont les avatars les plus baroques de la série hongroise A mi kis falunk (“Notre petit village”).
Diffusée du 2 février au 23 mars sur la chaîne privée magyare RTL Klub, elle réunit les mêmes ingrédients que la slovaque Horná Dolná (“Bas haut”), dont elle s’inspire largement : alcoolisme maladif, bigoterie invétérée et drague lourdingue sont au programme." La suite sur courrierinternational.com

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire