mercredi 22 décembre 2010

En Hongrie, le populisme au pouvoir

"Le Premier ministre, Viktor Orbán, puise dans tous les registres.
Dans son bistrot familial de la place Klauzal, au cœur du quartier juif de Budapest, M. Orbán (aucun lien de parenté avec le Premier ministre, Viktor Orbán) sert une savoureuse cuisine de ménage : chou farci au paprika et à la crème aigre, ou casserole de haricots rouges au lard. Le restaurant s'appelle "Chez Kádár", du nom de l'ancien propriétaire (aucun lien de parenté avec János Kádár, le leader communiste qui dirigea la Hongrie pendant trente-deux ans)." La suite sur liberation.fr du 13 décembre

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire