jeudi 23 décembre 2010

Un grand pas en arrière

"La loi que le Parlement hongrois a adoptée dans la nuit de lundi à mardi nous force tristement à penser à l'époque où un impénétrable rideau de fer séparait les deux Europe.
Désormais, il s'avère que la lutte contre la mainmise des dictateurs communistes sur l'information n'a pas été le dernier combat d'une presse hongroise en quête de liberté. À l'issue d'une bonne vingtaine d'années seulement, nos confrères se voient à nouveau muselés par le pouvoir politique en place. La nouvelle loi sur les médias, gentiment poussée par la majorité conservatrice de l'Országház, prévoit que journaux, radios et chaînes de télévision seront chaperonnés (pour ne pas dire contrôlés) par un nouveau Conseil des médias. Évidemment, cet organe sera composé par des membres du Fidesz, le parti au pouvoir. Ce seront donc eux qui décideront, dès le 1er janvier, si le contenu d'un journal est assez «équilibré politiquement» ou s'il «entrave la dignité humaine». La menace : jusqu'à 700 000 euros d'amende." La suite sur lequotidien.lu

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire