mercredi 24 juin 2015

Mélancolie de Péter Nádas : saudade à la hongroise

"Les éditions Le Bruit du Temps ont publié cette année deux livres de l’auteur hongrois Péter Nádas : Le Chant de sirènes et Mélancolie. Ce dernier s’ouvre sur un mot – Mélabù – ou plutôt : sur une peinture. Une marine, nocturne, romantique, de Caspar David Friedrich.
Le temps de quelques pages, sur un Munken sobre et délicat, entrecoupées au fil du texte de tableaux du peintre allemand, Péter Nádas nous invite à cheminer sur le fil de pôles contraires, en premier lieu, celui d’une écriture qui emploie l’ekphrasis – s’entend, ici : la description d’un tableau – pour tenter de repousser les limites qui lui sont inhérentes." La suite sur unidivers.fr

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire