vendredi 12 juin 2015

Weiner-Szász Kamaraszimfonikusok, János Bali Carl Philipp Emanuel Bach | Die Israeliten in der Wüste

"C’est principalement par le disque qu’on connaît cette œuvre de Carl Philipp Emanuel Bach, Die Israeliten in der Wüste, qui n’a pas la chance d’être régulièrement programmé par les salles de concert, alors qu’il y aurait certainement toute sa place, à plus d’un titre. D’abord parce qu’il constitue, comme toute la musique de ce Bach-là, un bel exemple du répertoire intermédiaire qui déjà quittait l’enclave baroque pour inventer le classicisme ; ensuite parce que, par-delà une écriture vocale exigeante, il ne nécessite pas forcément de grands moyens, avec son effectif instrumental modeste et son chœur dont les forces peuvent être variables ; enfin parce que, tout simplement, voilà une musique remarquablement pensée, habile et bien construite, qui ne saurait laisser l’auditeur indifférent." La suite sur anaclase.com

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire