mercredi 7 septembre 2016

Viktor Orban continue de ménager Recep Tayyip Erdogan

"La purge en cours en Turquie contre les ennemis désignés du pouvoir n’a pas modifié les relations privilégiées tissées par la Hongrie avec Ankara. Le chef de sa diplomatie, Peter Szijjarto, a été le premier ministre européen des affaires étrangères à se rendre en Turquie après la tentative de putsch du mois de juillet. Il entend renforcer la coopération entre les deux pays, membres de l’OTAN, qui ont entamé un rapprochement il y a déjà plusieurs années. « Le plus important pour l’Europe est d’avoir un exécutif stable dans ce pays », commente Zoltan Kovacs, porte-parole du gouvernement, en faisant référence à la crise des réfugiés et au fait que le régime islamo-conservateur turc continue d’appliquer l’accord signé avec Bruxelles pour maintenir sur son sol les candidats à l’exil.
Pour symboliser la solidité de ses liens avec la Turquie, Budapest va commémorer les 450 ans de la mort de Soliman le Magnifique près de la forteresse assiégée de Szigetvar, en présence d’une délégation turque, mercredi 7 septembre. Le règne de ce sultan est synonyme d’âge d’or artistique et d’expansion territoriale pour l’Empire ottoman, un héritage que le président Recep Tayyip Erdogan s’efforce de mettre en valeur." La suite sur lemonde.fr (version payante)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire