vendredi 4 novembre 2016

Décibels et extrême droite en Hongrie Le beau Danube noir

"Qu’est-ce que l’identité nationale hongroise ? À partir de leur lecture de l’histoire, les deux grands partis classés à droite la définissent chacun à sa façon. Leurs programmes politiques et sociaux s’en inspirent pour proposer un ensemble de valeurs, qui trouvent une expression dans une « contre-culture » — des concerts de rock aux démonstrations équestres.
Crâne rasé ou cheveux longs à la Conan le Barbare, tee-shirt aux motifs gothiques, cartouchières et grosses bagues à tête de mort, tatouages élaborés sur des biceps musclés, canette de bière à portée de main… le « métalleux » n’a pas de frontière. Il était massivement présent, en ce soir de la mi-août 2016, dans une petite ville au bord du lac Balaton, en Hongrie, pour un concert donné en plein air dans un vaste amphithéâtre adossé à une grande salle vitrée où l’on pouvait acheter des objets-souvenirs à l’effigie du groupe et… des bières. Comme partout. Sauf qu’il y avait plus de familles que d’ordinaire, et que les tee-shirts affichaient souvent des cartes géographiques quelque peu insolites au premier abord et de drôles de lettrages, que l’on identifiera plus tard comme des caractères runiques. Quelque huit cents personnes se trouvaient là pour voir se produire un groupe de « rock patriotique », selon l’appellation hongroise : Kárpátia. En fond de scène, l’image du squelette d’un oiseau, qui évoque une aigle héraldique mais renvoie en réalité au « turul », l’oiseau mythologique qui aurait accompagné les Magyars dans leur conquête des plaines danubiennes." La suite sur monde-diplomatique.fr (version payante)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire