dimanche 6 novembre 2016

Le principal titre d’opposition a été racheté par une société proche du Premier ministre - En Hongrie, la concentration des médias inquiète

"Face aux «attaques soutenues» de M. Orban sur l’Etat de droit depuis 2010 – qui ne concernent pas que la liberté d’informer –, la Fidh réclame donc une «réaction forte et immédiate de l’UE, allant au besoin jusqu’à la mise en œuvre de l’article 7 du traité ; ce qui pourrait conduire à la suspension de certains droits de la Hongrie au sein du Conseil de l’Union européenne»
Peter Petö est l’un des meilleurs journalistes du pays. Mais il est au chômage technique. Le prestigieux quotidien libéral de centre-gauche qui l’employait a fermé brutalement ses portes, le 8 octobre. Officiellement, sur décision de l’actionnaire autrichien : depuis plusieurs années, Nepszabadsag («Liberté du peuple») voyait ses ventes baisser régulièrement et cumulait les pertes." La suite sur latribunedz.com

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire