mercredi 8 mars 2017

A Budapest, d'un siècle à l'autre

"Célébration du patrimoine et d'un passé glorieux d'une part, difficulté à survivre pour les artistes contemporains d'autre part : la Hongrie offre le spectacle contrasté de tous les régimes autoritaires.
Le 30 décembre 1916, les Hongrois couronnaient Charles IV, roi apostolique de Hongrie. Il était devenu quelques semaines plus tôt empereur d’Autriche sous le nom de Charles 1er à la suite de la mort de son grand-oncle l’empereur François-Joseph, le 21 novembre précédent.
Un siècle plus tard, le pays magyar ne pouvait pas ne pas se remémorer cet événement considérable dont on espérait tant alors, mais qui allait cependant se résoudre dans la chute tragique de la double monarchie austro-hongroise, puis l’amputation barbare du pays lors du Traité de Trianon." La suite sur nouvelobs.com

 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire