vendredi 3 mars 2017

Dans les années 1970, le charme (redoutable) des routes en Hongrie

Par Pierre Waline
"Ceux qui auront eu l’audace ou l’inconscience de sillonner les routes hongroises sur la fin des années soixante et dans les années soixante-dix ne peuvent oublier les délicieuses émotions que, tout comme moi, ils auront sans nul doute ressenties.
Tout d’abord, ma terreur face à ces imposantes limousines noires officielles, dont le matricule commençait par les lettres « Á » ou, pire, « B ». La lettre « Á » désignant « Állami », c’est-à-dire « Domaine, État », la lettre B désignant quant à elle le ministère de l’Intérieur (Belügy Minisztérium), ces dernières étant les plus redoutables. Il s’agissait d’énormes berlines noires de taille impressionnante, mais de vrais veaux. De fabrication soviétique, à savoir la Volga (2 500 cm3) et surtout la Tchaïka – qui signifie « mouette » en russe, allez savoir pourquoi ! -avec ses 5 500 cm3 et 5,6 mètres de longueur. En quelque sorte, les Cadillac de l’Est, toutes proportions gardées." La suite sur hu-lala.org

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire