vendredi 23 décembre 2011

Et la Hongrie inventa la préférence nationale canine

"On connaît l'expression "faire feu de tout bois". Il faudra en inventer une autre, "faire feu de tout poil (ou presque)", pour rendre compte d'une des lois les plus insolites adoptée par le Parlement de Budapest, qui permet aux municipalités d'imposer les propriétaires de canidés, mais seulement si leurs toutous appartiennent à une race non hongroise.

Le gouvernement du conservateur Viktor Orban avait déjà déployé une indéniable créativité législative afin de remplir les caisses de l'Etat, avec des taxes exceptionnelles sur les banques, la grande distribution, voire sur la malbouffe - cette variante ayant été baptisée "taxe hamburger", puisqu'elle frappe surtout des aliments produits par des multinationales." La suite sur lemonde.fr

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire