jeudi 22 décembre 2011

Feuilleton - De la justice, de la démocratie et d'autres substantifs grandiloquents

"Écrit par Adam Biro

Je ne peux oublier le séjour de tout un mois que les dieux du Panthéon nous ont offert dans la Ville éternelle. Nous avons eu droit à une grande leçon de religion, de géographie, d’histoire, d’ethnographie, d’art et de littérature. Et contrairement à ce qu’on pourrait croire, et que j’aurais cru moi-même, ma réaction la plus violente n’était pas d’ordre esthétique, mais la révolte.

J’ai été profondément révolté par la magnificence papale. (Quelle banalité ! Je ne suis pas le premier. Un certain Luther…) Je ne pensais qu’à une chose, lors de la visite des palais, villas et galeries Colonna, Borghèse, Farnèse, Doria, Pamphilj, de marbre et d’or, dans les églises romaines tapissées des chefs-d’œuvre de la peinture, bourrées (le mot est juste) de bas-reliefs, de tombeaux, de sculptures : pendant le temps de la construction de ces merveilles, les paysans italiens (français, polonais, hongrois) exploités, harcelés, méprisés, mouraient ignorants, comme des bêtes, de faim, de misère, de maladie, de la peste… Oui, c’est un lieu commun… excusez-moi. Nonobstant, bien que je ne sois ni ignare ni naïf, je ne pouvais pas m’adonner librement au plaisir de la contemplation des trésors de notre civilisation occidentale." La suite sur lepetitjournal.com

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire