mercredi 28 décembre 2011

La dérive hongroise inquiète Washington

"Une nouvelle loi électorale imposée par le premier ministre  Viktor Orban assure son maintien au pouvoir
La Commission européenne n'est pas seule à s'inquiéter du cours autoritaire que suit la Hongrie, qui se pose en modèle de nationalisme dans une Europe fragilisée par la crise de la dette. Les Etats-Unis aussi s'inquiètent au nom des principes de la démocratie. La secrétaire d'Etat américaine, Hillary Clinton, a adressé une longue lettre au premier ministre hongrois, le conservateur Viktor Orban, vendredi 23 décembre, alors que le parlement de Budapest venait d'inscrire dans sa nouvelle Constitution une loi électorale qui fera obstacle à toute alternance politique." La suite sur Le Monde en kiosque daté du jeudi 29 décembre 2011

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire