vendredi 5 novembre 2010

André Kertész, la photographie réflexive


"André Kertész est un poète. En 1912, à 18 ans, son premier appareil photo en main et des compositions plein la tête, le jeune Hongrois affiche l’objectif: il veut prendre des images comme on prendrait des notes. Très vite pourtant, l’interprétation prend le dessus dans l’œuvre du photographe, dont une rétrospective est présentée actuellement au Jeu de Paume, à Paris. L’exposition, chronologique, déroule ses clichés – originaux pour la plupart – dans une semi-pénombre, obligeant le public à s’approcher très près, comme pour pénétrer l’intimité des œuvres. Des loupes sont à disposition pour mieux approcher ce travail complexe et méconnu." La suite sur letemps.ch

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire