lundi 15 novembre 2010

Les vies d’Eva par Sophie Képès

"Eva, la cousine germaine de mon père, naquit en 1913 à Budapest, Hongrie.
Deux ans plus tard, son propre père fut tué à la Grande Guerre, du mauvais côté de la ligne de front. Une habitude chez les Magyars, tout au long du XXème siècle.
En 1919, à la chute de l’éphémère République des Conseils, lors de la Terreur blanche qui s’ensuivit, la mère d’Eva, l’ayant revêtue de son seyant manteau qui la faisait tant ressembler au Petit Chaperon rouge, l’envoya chaque jour à l’école tout en se lamentant à l’idée que les forces armées de la répression, au vu de cette couleur subversive, fusilleraient sa fille séance tenante. Et cela sans jamais penser à teindre ledit manteau. D’une manière générale, il semble que sa mère avait quelques difficultés à l’aimer." La suite de ce récit sur larevuedesressources.org

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire