jeudi 25 novembre 2010

Diplomatie culturelle - La nouvelle stratégie du directeur général de l'Institut Balassi

"Nommé il y a quelques mois à la tête de l'Institut Balassi, Pál Hatos, historien et juriste, détaille les grandes lignes de son plan de réorganisation et de la nouvelle stratégie de cette institution dont dépendent des instituts culturels hongrois à l'étranger." A lire sur lepetitjournal.com

2 commentaires:

  1. Je ressens un certain malaise à cause de la mainmise du pouvoir politique sur tous les domaines, culture, communication etc. Quel retour en arrière! Avions-nous besoin, comme les Russes, d'une main de fer pour "redresser la barre"?...
    Bonne soirée, Jean-Pierre

    RépondreSupprimer
  2. Chère Flora,
    Les propos du directeur général de l'Institut Balassi ne me choquent pas. Il ne faut pas confondre les instituts culturels qui sont des antennes d'un Etat à l'étranger et le domaine de la presse par exemple. La liberté de la presse et son indépendance sont des piliers de la démocratie même s'ils sont souvent bafoués. Un institut culturel, financé complètement par l'Etat est quant à lui censé porter la politique culturelle de l'Etat, donc du gouvernement démocratiquement élu et ses agents sont des fonctionnaires tenus de respecter ses choix. C'est même là une garantie de démocratie. Je pense d'ailleurs que la direction sortante de l'Institut hongrois respectait lui-même ce devoir vis-à-vis de son ministère de tutelle.
    Bonne soirée Flora

    RépondreSupprimer