lundi 15 novembre 2010

Rapport d’Amnesty : le gouvernement hongrois se défend

"Dans un communiqué sur son site internet, le ministère hongrois de la justice a contesté le rapport d’Amnesty International publié mercredi dernier, selon lequel la Hongrie était « incapable de protéger » sa population rom.
"La Hongrie dément fermement certaines déclarations, notamment celles dénonçant les autorités hongroises comme « incapables de protéger les communautés vulnérables. [...] Les autorités hongroises travaillent activement pour détecter les crimes commis à l'encontre de tout citoyen hongrois, qu’il soit Rom ou non, et les meurtriers d’individus roms ont déjà été inculpés au mois d’août, grâce à l'efficacité du travail des enquêteurs.", peut-on lire dans ce communiqué." La suite sur hu-lala.org

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire