vendredi 12 novembre 2010

Voyage en Tziganie - Romano Drom + Erika & Emigrante à La Bellevilloise le 18 novembre 2010

DATE : Jeudi 18 Novembre 2010

LIEU : La Bellevilloise (Paris 75020)

HORAIRE : 20:00

TARIF : 16,8 euros

Billetterie en ligne : réservez maintenant vos places
(Billets imprimables à domicile)

ORIZA (7503670) PRESENTE "VOYAGE EN TZIGANIE"
Depuis 10 ans, "Voyage en Tziganie" vous propose de parcourir un pays imaginaire au carrefour des cultures tziganes... Un voyage qui a contribué à faire découvrir un univers musical magique. Le festival s'est tout naturellement installé à La Bellevilloise pour faire partager aux néophytes comme aux connaisseurs un panorama de musiques actuelles, fortement ancrées dans les traditions d'Europe centrale et des Balkans... ROMANO DROM.
Ce groupe s'est formé autour d'un père et de son fils. Les deux Antal Kovács, dissidents du groupe Ando Drom, dans lequel ils ont joué pendant une quinzaine d'années, sillonnent les routes avec leurs compagnons depuis 1999, emportant avec eux l'univers des tziganes olah de Hongrie. Romano Drom, en romani, "la route tzigane", personnifie le cheminement d'une culture d'une génération à l'autre. La continuation de la tradition orale et de la langue maternelle soutenue par une orchestration actuelle dans laquelle, aux côtés de la cruche et des cuillers, la guitare prend une place de plus en plus importante, s'accompagnant d'une contrebasse ou d'un accordéon. Emotion, sincérité et énergie, Romano Drom exprime à la fois la fierté de son peuple mais aussi sa volonté d'ouverture vers les différentes cultures! "ERIKA & EMIGRANTE"
Erika Serre est une chanteuse tzigane repérée depuis un moment par les cinéastes Tony Gatlif et Emir Kusturica.Erika impose surtout un univers inédit et émouvant. Hongroise installée à Paris, elle a su s'entourer : on dénombre dans Emigrante des musiciens roms, français, un joueur de tablas du Rajhastan, un jazzman, un bassiste camerounais et quelques musiciens hors norme comme le batteur Buj ou le guitariste syriano-sicilien Serge Leonardi qui signe l'intégralité de ces brillantes compositions. Qu'elle crie ou susurre, qu'elle nous caresse les oreilles ou nous prenne à rebrousse-poil, elle frappe juste à chaque fois! Festival avec Romano.

Source parisetudiant.com

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire