mercredi 31 août 2022

Soirée des Mardis hongrois de Paris du 30 août 2022 - Les images

 












La production de maïs de l'UE devrait passer sous les 60 Mt

"D'après les estimations de la Commission européenne, la récolte communautaire de maïs serait cette année en baisse de 9,5 Mt par rapport à la moyenne quinquennale, en raison de la météo estivale très sèche sur le Vieux continent.

Le 25 août, le Commission européenne a encore réduit son estimation de la production de maïs en 2022. Elle la porte à 59,6 Mt, soit 13,7 % de moins que la moyenne quinquennale.

Cette révision est surtout due à des projections en baisse en Roumanie (- 4 Mt), en Hongrie (- 2,3 Mt) et en France (- 2 Mt) à cause de la sécheresse." La suite sur web-agri.fr

La question des restrictions des voyages des Russes divise l’Europe

"Si les pays de l’Est ne veulent plus délivrer de visas touristiques aux Russes, les États membres de l’Ouest qualifient cette mesure « d’inappropriée »

a République tchèque, qui assure actuellement la présidence de l'UE, s'est heurtée mardi 30 août à une forte résistance de la part de certains États de l'Union européenne concernant les mesures visant à limiter les déplacements des Russes à la suite de l'invasion de l'Ukraine. Les Tchèques veulent suspendre l'accord de 2007 qui facilitait les demandes de visa pour les touristes russes, tandis que d'autres membres ont demandé une interdiction pure et simple des visas.Mais d'autres membres de l'UE, dont la Hongrie, le Luxembourg ou l'Autriche, se sont élevés contre cette mesure. « Il n'y a pas de place pour le tourisme », a déclaré le ministre tchèque des Affaires étrangères Jan Lipavsky aux journalistes, ajoutant que cette mesure « enverrait un signal à l'élite de Moscou et de Saint-Pétersbourg » qui est désormais libre de voyager. « Je ne pense pas que l'interdiction de visa soit une décision appropriée dans les circonstances actuelles », a déclaré, quant à lui, le ministre hongrois des Affaires étrangères, Peter Szijjarto, dont le pays a conservé des liens étroits avec le Kremlin." La suite sur lepoint.fr

Le métropolite Hilarion de Budapest et de Hongrie a rencontré le président du Synode de l’Église réformée de Hongrie

"Service de communications du DREE, 30.08.2022.
Le 29 août 2022, le métropolite Hilarion de Budapest et de Hongrie a rencontré l’évêque du district ecclésiastique du Danube, Zoltan Balog. La rencontre avait lieu à la direction diocésaine du diocèse de Budapest et de Hongrie du Patriarcat de Moscou.

De 1998 à 2002, Zoltan Balog a été conseiller du premier ministre hongrois, V. Orban ; en 2006, il a été élu au Parlement hongrois ; de 2012 à 2018, il a occupé au gouvernement le poste de ministre des ressources humaines." La suite sur mospat.ru

Des cas d'hépatite A en Hongrie entraînent le rappel de mélanges de baies

"Un mélange de baies a été rappelé dans toute l'Europe après que plusieurs personnes, maintenant rétablies, aient été touchées par le virus de l'hépatite A en Hongrie. Des tests effectués par un laboratoire hongrois ont révélé la présence du virus de l'hépatite A dans un sac de 2,5 kilogrammes de mélange de baies.

Deux tailles de mélange Ardo Fruitberry, produit et emballé par un sous-traitant du groupe en Pologne, ont été rappelées après la découverte du virus de l'hépatite A. " La suite sur mesvaccins.net

Gazprom lâche la France et la Bulgarie et se rapproche de la Hongrie

"Gazprom a informé Engie, premier fournisseur de gaz naturel en France, de la réduction de ses livraisons de gaz à partir de mardi (30 août). La France s’éloigne encore un peu plus du gaz russe.

Tel que vérifié par EURACTIV France auprès d’Engie, les deux entreprises annoncent ce mardi la réduction de leurs échanges en raison des désaccords sur l’application des termes du contrat. Néanmoins, ni Engie, ni Gazprom, n’ont apporté pour le moment de précisions sur leur teneur.

Le leader français de la fourniture de gaz, dont l’État détient presque 24% des parts, avait déjà drastiquement réduit ses échanges avec l’entreprise d’État russe.

GRTGaz, une filiale d’Engie, déclarait en ce sens le 17 juin que la France ne recevait plus de gaz russe par gazoduc." La suite sur euractiv.fr

Hongrie: la Banque centrale augmente à nouveau son taux directeur

"La Banque centrale hongroise (MNB) a annoncé mardi une nouvelle hausse de 0,30 point de son taux directeur, à 1,50%, durcissant encore sa politique monétaire afin de lutter contre la montée de l'inflation sur fond de nette reprise de l'économie. Elle avait procédé en juin à un relèvement pour la première fois en une décennie, avant un geste similaire un mois plus tard.
Dans un communiqué, le Conseil monétaire a vanté «le redémarrage avec succès de l'économie hongroise», qui a affiché une croissance de 2,7% au deuxième trimestre par rapport au précédent, «dépassant son niveau d'avant-crise». Dans ce contexte, afin d'éviter toute surchauffe et «d'assurer la stabilité des prix», il a été décidé «de poursuivre le resserrement des conditions monétaires», explique la MNB." La suite sur lefigaro.fr

mardi 30 août 2022

Les mondiaux de voltige en planeur clôturés

"Samedi après-midi, à l’aérodrome Issoudun-Le Fay, les 24e championnats du monde FAI de voltige en planeur catégorie Unlimited et les 12e championnats du monde FAI de voltige en planeur catégorie Advanced, se sont terminés en apothéose. Dès le début de l’après-midi, le premier avion d’un autre temps décolle pour une démonstration époustouflante laissant ensuite le ciel à un appareil plus fin, plus silencieux, plus gracieux. Son pilote, champion du monde de voltige, se livre à une chorégraphie qu’un seul sifflement d’air accompagne. Les vols et les démonstrations s’enchaîneront jusqu’à la remise des prix qui clôturera ces mondiaux. Le Hongrois Ferenc Tóth se classe premier de la catégorie Unlimited, suivi du Polonais Maciej Pospieszynski et du Suisse Jonas Langenegger." La suite sur lanouvellerepublique.fr

La Hongrie cherche à augmenter les livraisons de gaz de Gazprom - ministre des affaires étrangères

"La Hongrie poursuivra les discussions avec la Russie sur des livraisons supplémentaires de gaz et espère conclure un accord avec Gazprom pour augmenter encore les livraisons à partir du mois prochain, a déclaré lundi le ministre hongrois des Affaires étrangères, Peter Szijjarto.

M. Szijjarto a rencontré son homologue russe, Sergei Lavrov, à Moscou le mois dernier, pour demander 700 millions de mètres cubes de gaz en plus d'un accord d'approvisionnement à long terme existant avec la Russie.

Gazprom a commencé à augmenter ses livraisons de gaz à la Hongrie ce mois-ci, en plus des livraisons précédemment convenues via le gazoduc Turkstream." La suite sur zonebourse.com

Le gouvernement hongrois s’accroche à la Russie pour son projet nucléaire

"En dépit de la guerre russe, Viktor Orban maintient ses relations avec Moscou.

Au début du mois de mai, quelques semaines après le lancement de l’invasion à grande échelle de l’Ukraine par la Russie, la Finlande a annoncé la mort du projet "Hanhikivi I", soit la construction par le russe Rosatom d’un réacteur nucléaire censé entrer en fonctionnement à la fin de la décennie. La raison avancée : l’entreprise russe a..." La suite sur lalibre.be (article payant)

lundi 29 août 2022

Le corps d’un migrant jeté d’une camionnette en plein Budapest

"Un cadavre retrouvé sur le boulevard Ferenc körút vendredi en début de soirée est celui d’un réfugié qui avait été jeté d’une camionnette, selon des informations de RTL.

Un témoin oculaire a vu l’homme être éjecté du véhicule vendredi soir dans le centre de la capitale hongroise." La suite sur courrierdeuropecentrale.fr

Serbie - Des milliers de migrants tentent de traverser la frontière serbo-hongroise

"Les associations locales d'aide aux migrants dénoncent une nouvelle jungle à Subotica. Dans les alentours de cette ville du nord de la Serbie, des milliers de personnes tentent de passer en Hongrie voisine pour rejoindre l'Union européenne. C'est le journal Le Monde qui lance l'alerte.

Depuis 2015, lorsque des Syriens et des Afghans fuyaient la guerre, on n'a jamais vu autant de migrants. Le problème, c'est que la Hongrie a érigé une clôture de 4m de haut pour empêcher la traversée de la frontière." La suite et vidéo sur euronews.com

La Hongrie dit qu’elle “ne négociera même pas” de sanctions énergétiques contre la Russie

"Les approvisionnements énergétiques russes ne pourront pas être remplacés dans un avenir prévisible, déclare le ministre hongrois des Affaires étrangères

Budapest refuse de négocier de nouvelles restrictions européennes visant l’énergie russe car il n’y a pas d’alternative actuelle à l’approvisionnement en provenance de Moscou, a déclaré samedi le ministre hongrois des Affaires étrangères Peter Szijjarto.

L’UE a imposé plusieurs séries de sanctions à Moscou en réponse au conflit en Ukraine et fait pression pour une suppression progressive de l’approvisionnement énergétique de la Russie.

“Nous ne sommes même pas disposés à négocier des sanctions sur l’énergie, que ce soit le pétrole ou le gaz”, Szijjarto a déclaré lors d’un forum économique à Tihany, ajoutant que “le courage du gouvernement hongrois” a aidé Budapest à résister à la pression de Bruxelles." La suite sur news-24.fr

dimanche 28 août 2022

Le feu d’artifice de la discorde a finalement été tiré à Budapest

"Le pouvoir a finalement réussi à tirer le « plus grand feu d’artifice d’Europe » en dépit de l’austérité et après avoir viré les oiseaux de mauvais augure de la météo nationale . . ." La suite sur courrierdeuropecentrale.fr (article payant)

samedi 27 août 2022

Hongrie: feu vert à la construction de deux réacteurs par le russe Rosatom

"La Hongrie valide la construction de deux nouveaux réacteurs nucléaires, en collaboration avec le conglomérat russe Rosatom. Ce projet de 12,5 milliards d'euros est financé à hauteur de 80%, soit 10 milliards d'euros, par un prêt de la Russie à la Hongrie.

Le gouvernement hongrois a annoncé vendredi le démarrage "dans les prochaines semaines" du chantier de construction de deux nouveaux réacteurs nucléaires, en collaboration avec le conglomérat russe Rosatom. Le ministre des Affaires étrangères Peter Szijjarto a salué le permis accordé la veille par l'autorité de régulation nationale, après de nombreux retards.

"C'est un grand pas, un jalon important", a-t-il déclaré dans une vidéo publiée sur son compte Facebook.

"Nous pouvons maintenant passer de la phase initiale à la phase de construction. Vous le verrez dans les prochaines semaines sur le site de Paks", a-t-il ajouté, estimant "réaliste" une mise en exploitation d'ici 2030." La suite sur bfmtv.com

L'Etat hongrois peut-il racheter Vodafone ?

"Vodafone, géant britannique de la téléphonie mobile, entend céder son activité en Hongrie. Sa filiale locale doit être vendue pour 1,8 milliards d'euros à la société hongroise 4iG et à la holding publique Corvinus Zrt. L'Etat détiendra alors 49 pour cent des parts de l'entreprise. Une opération qui interpelle les éditorialistes." La suite sur eurotopics.net

La Hongrie s'attend à la plus faible récolte de pommes de la dernière décennie

"Les producteurs de pommes hongrois luttent pour leur survie en raison de l'effet dévastateur de l'évolution et de la sévérité des conditions météorologiques. La prochaine récolte de pommes devrait être la plus faible de la dernière décennie. Les estimations préliminaires montrent que la récolte hongroise de pommes se situera au mieux entre 300 000 et 350 000 tonnes, et pourrait même être inférieure de 50 % aux 520 000 tonnes de l'année dernière.

Péter Kelemen, directeur général de l'organisation interprofessionnelle et du conseil des produits de fruits et légumes hongrois FruitVeB, a lancé un avertissement lors du forum professionnel de la pomme qui s'est tenu mardi dans la ville d'Újfehértó. Il s'est adressé à l'industrie de la pomme où ont été discutées les causes, les solutions possibles et les approches pour atténuer l'impact." La suite sur freshplaza.fr

Le groupe Waberer’s fait appel à des conducteurs indiens

"Le transporteur hongrois Waberer’s International, à la recherche de 80 routiers, avait fait sensation en mars en expliquant vouloir sonder le marché indien. Six mois plus tard, l’entreprise dresse un premier bilan sur sa démarche.

Le transporteur hongrois Waberer’s International, confronté comme le reste du marché européen à une forte pénurie en conducteurs, à la recherche de quelques 80 routiers, avait fait sensation en mars en expliquant vouloir sonder le marché indien. Six mois plus tard, à l’occasion de la présentation de ses résultats trimestriels, l’entreprise dresse un premier bilan.

"Le recours à des chauffeurs indiens est un atout de compétitivité pour notre groupe. C’est une solution qui s’inscrira dans la durée, estime Zsolt Barna, Pdg de Waberer’s. Cette stratégie de recrutement en Inde nous ouvre les portes d’un gigantesque marché du travail et nous offre des perspectives à long terme pour affronter les problèmes du marché du travail en Europe. Ce pas a été très important dans l’histoire du groupe." La suite sur actu-transport-logistique.fr

La Hongrie et la Roumanie se disent prêtes à accueillir les étudiants marocains d’Ukraine

- L’exécutif a négocié, sans tambour ni clairon, avec les gouvernements de Bucarest et de Budapest
- La capacité d’accueil de l’ensemble des établissements du Maroc ne dépasse pas les 2000 places

CASABLANCA : Les inquiétudes sur la hausse des prix ainsi que l’évolution du conflit en Ukraine ont éclipsé, sur le devant de la scène médiatique, l’avenir en suspend des étudiants marocains d’Ukraine depuis leur rapatriement début mars dernier. La deuxième chambre du parlement, ayant plus de latitude pour aborder des sujets plus confidentiels, a interpellé à ce propos le 26 avril dernier le ministre de l’Enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de l'innovation, Abdellatif Miraoui, sur l’action menée par l’exécutif permettant de trouver un débouché, dans les universités au Maroc et à l’étranger, pour ces quelque 8000 étudiants rentrés, pour moitié d'entre eux, au pays.

Selon la plateforme de recensement que le ministère de l’Enseignement supérieur a mis en place au profit de ces étudiants, la quasi-totalité s’est déclaré sur le site. Les trois quarts sont, selon le recensement opéré, inscrits dans les facultés de pharmacie, de médecine et de médecine dentaire.

La Hongrie et la Roumanie comme alternative

Face à la difficulté d’intégration au sein du système universitaire marocain, le ministère en charge de l’Enseignement supérieur a exploré la piste des universités étrangères. En effet, en réponse aux questions posées par les parlementaires, Abdellatif Miraoui a fait état des faibles capacités d’accueils au sein des CHU des métropoles marocaines. Selon le ministre, plus de 1900 étudiants étaient inscrits, en Ukraine, dans le cadre du cursus diplômant permettant d’exercer le métier de pharmacien. Or, la capacité d’accueil de l’ensemble des établissements du Maroc ne dépasse pas les 2000 places.

Face à cette impasse, l’exécutif a négocié, sans tambour ni clairon, avec les gouvernements de Bucarest et de Budapest qui se disent prêts à accueillir par milliers des étudiants marocains d’Ukraine." La suite sur arabnews.fr

La Hongrie donne son feu vert à deux nouveaux réacteurs nucléaires construits en Russie

"La Hongrie a accordé des licences au russe Rosatom pour construire deux nouveaux réacteurs dans sa centrale nucléaire de Paks, rapporte Reuters. L’Autorité hongroise de l’énergie nucléaire a déclaré jeudi que la centrale russe de 2 gigawatts existante à Paks pouvait être agrandie avec deux nouveaux réacteurs. Les critiques disent que le Premier ministre hongrois Viktor Orban s’est rapproché du président russe Vladimir Poutine alors même que la Russie mène une guerre en Ukraine." Source : nouvelles-dujour.com

Hongrie : une étude officielle dénonce « les risques » d'une éducation « trop féminine »

"« Pink education » : la Cour des comptes hongroise a publié une étude s'appuyant sur des stéréotypes sexistes et dénonçant les risques d'une « éducation féminine » pouvant nuire au développement des garçons et poser des défis démographiques. 

Dévoilée début juillet, elle était passée inaperçue avant la publication jeudi par le journal « Nepszava » d'un article la concernant. « Le phénomène appelé “pink education” a de nombreuses conséquences économiques et sociales », écrit cette institution proche du Premier ministre nationaliste Viktor Orban, dans un pays où plus de 82 % des professeurs sont des femmes.

Des stéréotypes grossiers sur les femmes

« Si l'éducation favorise des traits féminins » tels que « la maturité émotionnelle et sociale » et « provoque donc une sur-représentation des femmes à l'université, l'égalité (des sexes) s'en trouvera significativement affaiblie », estime ce rapport.

Et de poursuivre : les hommes qui sont plus enclins à prendre des risques et à entreprendre, selon l'étude, ne pourront s'épanouir pleinement, une situation susceptible « d'entraîner des problèmes mentaux et de comportement ». Or, leurs qualités de créativité et d'innovation sont « nécessaires au développement optimal de l'économie », insiste-t-elle." La suite sur elle.fr

Un chantier aux couleurs de la Hongrie

"Sur la butte de Calmont, chaque année des groupes se succèdent pour déblayer, tailler la pierre, maçonner et stabiliser les murailles et ainsi participer à la sauvegarde et à la remise en valeur de cet édifice emblématique d’Espalion.

Des stages formateurs

Savoir-faire d’hier, métier d’aujourd’hui, telle pourrait être la définition des métiers que Rempart souhaite valoriser.

Des métiers d’avenir, gratifiants et enrichissants. Ils sont l’occasion de reconnaître les matériaux, d’utiliser des outils traditionnels et de réaliser un ouvrage dans les règles de l’art.

Ces stages fonctionnent sur le même principe que les chantiers de bénévoles : séjour, vie collective, mixité sociale et culturelle, découverte du territoire, engagement volontaire, participation aux tâches de la vie quotidienne.

Le chantier en cours et qui se terminera demain compte dix-huit bénévoles avec la particularité d’accueillir neuf Hongrois. Originaire de Budapest, Julia Bakuezen en est à son quatrième chantier Rempart en France." La suite sur ladepeche.fr

vendredi 26 août 2022

Fonds européens: la Commission européenne attend des réformes de la Hongrie

"La Commission européenne continue de scruter les dernières propositions de la Hongrie dans le cadre des discussions sur le financement de l'Union européenne.

Le gouvernement de Viktor Orban s'est engagé cette semaine à modifier 10 lois afin de lutter contre la corruption et sauver les fonds européens. Ces mesures ont été demandées par Bruxelles dans le cadre du mécanisme dit de "l'État de droit".

Ce mécanisme permet à l'UE de suspendre les fonds si elle constate des risques systémiques.

Selon un ministre du gouvernement hongrois, les positions sont les mêmes sur toutes les questions importantes. La Commission ne l'a pas confirmé, mais un porte-parole a souligné les points problématiques." La suite sur euronews.com

La présidente de la Hongrie reçue par le Saint-Père

"François a reçu en audience Katalin Novák, présidente de la République de Hongrie, ce jeudi 25 août. Plusieurs sujets ont été abordés dont la guerre en Ukraine, la construction de la paix, la promotion de la vie.

L’entretien entre Katalin Novák et le Souverain Pontife a duré trois quarts d’heure, a précisé le Bureau de Presse du Saint-Siège ce 25 août peu après l’audience. La présidente hongroise a ensuite rencontré le cardinal Pietro Parolin, secrétaire d'État du Saint-Siège, accompagné de Mgr Paul Richard Gallagher, secrétaire pour les relations avec les États et les organisations internationales.

Au cours des entretiens, après avoir rappelé le voyage apostolique à Budapest en septembre dernier à l'occasion du 52e Congrès eucharistique international, la présidente hongroise et ses hôtes se sont «félicités des bonnes relations bilatérales. Ils se sont ensuite penchés sur certains sujets d'intérêt commun, tels que la famille, la promotion de la culture de la vie, les jeunes et la situation des chrétiens au Moyen-Orient», rapporte le communiqué de la Salle de Presse vaticane." La suite sur vaticannews.va

Le chimney cake, ce gâteau hongrois qui conquiert le monde

"Ce succulent gâteau s’implante sur tous les continents où des restaurants spécialisés voient le jour, séduisant petits et grands.

FOOD - En cette fin d’été, laissez-vous tenter par le chimney cake, ou Kürtőskalács en hongrois. Ce gâteau à la broche originaire de Transylvanie, en Europe de l’Est, s’exporte dans le monde entier, dont la France. Plusieurs restaurants proposent de vous faire goûter cette spécialité hongroise. Le chimney cake fait également sensation sur les réseaux sociaux. Sur la plateforme de vidéos TikTok, il cumule à ce jour 36,2 millions de vues.

Le gâteau cheminée tient son nom de sa forme particulière et de la fumée qui se dégage de ses extrémités quand il sort du four. Le plus souvent consommé comme dessert sucré, il peut également être servi en plat principal. Il existe de nombreuses déclinaisons salées, comme vous pouvez le voir dans la vidéo ci-dessus." La suite sur huffingtonpost.fr

Business. En Hongrie, le gouvernement Orban s’empare de l’opérateur Vodafone

"Le géant national des télécoms 4iG lié au pouvoir et l’État magyar posséderont 51 et 49 % de la branche locale de l’opérateur britannique, rachetée 1,75 milliard d’euros. Un symbole de la confiscation de l’économie par l’exécutif, estime l’hebdomadaire “HVG”.

Après le rachat conjoint de la filiale hongroise de l’opérateur téléphonique Vodafone par l’État magyar et le géant des télécoms 4iG, proche du gouvernement de Viktor Orban, la une de l’hebdomadaire libéral HVG daté du 25 août transforme le visage du Premier ministre ​hongrois en carte SIM, dont la puce remplace la bouche du dirigeant national-populiste.

La transaction “coûtera 715 milliards de forints” (environ 1,75 milliard d’euros) au tandem, mais “des investisseurs allemands, turcs et portugais pourraient apporter leur contribution financière”, relève le magazine. Selon les termes du partage entre 4iG et l’État magyar évoqués par HVG, la puissante entreprise de télécommunications “possédera 51 % de la branche hongroise de Vodafone”, tandis que la banque d’investissement Corvinus, liée à la Banque nationale de développement (et donc à l’État), “prendra 49 % de Vodafone Hongrie”." La suite sur courrierinternational.com

jeudi 25 août 2022

Hockey sur Glace - Championnat du monde - Allemagne (F) - Hongrie (F) 25 août 2022 à 15:30

"Championnat du monde (F) - Suivez en live la rencontre de Hockey sur glace opposant Allemagne (F) et Hongrie (F). Ce match se déroule le 25 août 2022 et débute à 15:30. Eurosport propose pour cette rencontre un suivi en direct permettant de connaître l'évolution du score et les actions importantes.

Vous avez également la possibilité de donner votre avis sur le match en votant ci-dessous: qui va gagner la rencontre entre Allemagne (F) et Hongrie (F) ? Avant la rencontre, nous vous proposons également de lire des articles relatifs à ces deux équipes de Hockey sur glace.
Consultez la fiche détaillée pour Allemagne (F), ainsi que celle pour Hongrie (F). Découvrez également toute l'actualité du Hockey sur glace: calendrier, résultats et classements." Source : eurosport.fr

Cadeaux, crédits, allocations : en Hongrie, la fructueuse fabrique des bébés

"Le Premier ministre Viktor Orbán gâte les classes supérieures afin de les inciter à faire plus d’enfants. Des avantages fiscaux qui poussent les familles à s’endetter et risquent de devenir une épée de Damoclès.

A califourchon sur sa minimoto en plastique bleu saphir, Liza déborde d’énergie : la fillette de 2 ans aux couettes blondes zigzague dans les allées à toute vitesse. Sa mère Cintia ne la quitte pas du regard. Ce matin de mai, le soleil inonde le parc Semsey Aladár, au grand bonheur des flâneurs. Dans ce quartier de Budapest, pas un bambin ne se balade sans son tricycle. Au-dessus des roues arrière, un autocollant affiche : « La Hongrie, pays des familles ». En 2019, le gouvernement de Viktor Orbán a largement distribué ces jouets, devenus objet de fierté pour les heureux petits propriétaires. Les motos multicolores sillonnent les parcs de la ville, et avec elles, circule la propagande gouvernementale.

Dans un autre parc du nord-est de la capitale hongroise, le Városliget, les bambins ne savent plus où donner de la tête parmi les toboggans, trampolines, tourniquets, balançoires, araignées, tyroliennes et parcours en lianes dernier cri. A l’ombre des platanes, les parents se reposent, rassurés par le grillage sécurisé entourant l’aire de jeux. Guillaume, 51 ans, Français expatrié à Budapest depuis 1994 et entrepreneur dans la santé, ne tarit pas d’éloges sur ce « paradis des mômes » et plus généralement sur la place faite aux enfants dans la société hongroise. Dès qu’il emprunte les transports en commun avec dans ses bras sa petite Marie-Charlotte, 5 ans, quelqu’un se lève pour lui laisser son siège. « Ça n’arriverait pas en France, assure-t-il. Ici, les enfants sont sacralisés..." La suite sur nouvelobs.com (article payant)

Un Belge tabassé jusqu’à perdre connaissance lors d'un festival de musique hongrois

"Un homme d’affaires belge a été sévèrement battu par deux jeunes d’une vingtaine d’années au Sziget festival, en Hongrie. Les images le montrent tomber au sol, inconscient, après un coup violent. L’homme, père de deux enfants, a fini à l’hôpital avec de graves blessures.

Le Sziget festival a eu lieu du 10 au 15 août à Budapest. Outre Arctic Monkeys, Kings of Leon et Justin Bieber, le festival a également accueilli Stromae. Selon le journal “The Budapest Herald”, c’est pour cette raison qu’un homme d’affaires belge, père de deux enfants, s’y est rendu le vendredi 12 août. Cependant, la soirée ne s’est pas déroulée comme prévu.

Les images montrent un homme en train de frapper notre compatriote au visage, le faisant tomber au sol. Ce dernier a ensuite tenté de se relever, non sans difficulté. Deux autres personnes ont voulu lui venir en aide, mais ont également reçu des coups en échange." La suite sur 7sur7.be

mercredi 24 août 2022

Viktor Orbán veut faire la pluie et le beau temps sur la Hongrie

"La direction des services météorologiques s’est fait virer après l’annulation du feu d’artifice célébrant la fête nationale hongroise du 20 août.

Le pouvoir hongrois souhaitait que la fête du 20 août soit grandiose, avec le feu d’artifice le plus grand en Europe​, en point d’orgue de quatre jours de célébration de la fondation du pays par le roi Saint-Étienne en l’an 1000, considéré comme le saint patron du pays. Mais les 40 000 engins pyrotechniques qui devaient être tirés depuis des barges et des pontons le long d’un tronçon de quatre kilomètres du Danube, au niveau de Budapest, sont finalement restés dans leurs caisses.

Gardant en mémoire la tempête qui avait coûté la vie à cinq personnes lors du feu d’artifice de 2006, le gouvernement a préféré annuler l’évènement in extremis face au risque d’orages que prévoyaient les météorologues. Un orage qui n’a pas éclaté." La suite sur ouest-france.fr

La Rochelle : le SDF hongrois s’arrête aux portes de la prison

"L’homme au casier judiciaire vierge a été interpellé trois fois depuis le mois de juin et jugé ce mardi 23 août à La Rochelle.

Robert, SDF hongrois, n’est jamais passé aussi près de la case prison. Le trentenaire a été jugé, ce mardi 23 août, par le tribunal judiciaire de La Rochelle pour une série de délits, principalement routiers. Depuis un accident qui l’a blessé au bras voilà quelques mois, l’homme n’a plus de travail ni de logement. Il vit de la manche, dort dans sa voiture et boit trop.

En juin, un commerçant le signale ainsi pour des menaces. Le 30 juillet, la police l’interpelle, très alcoolisé, pour un comportement routier dangereux. Un couteau est trouvé. L’homme n’a pas de permis conforme, ni assurance pour sa voiture qui est saisie. Il en rachète une et se fait arrêter à nouveau au volant le 21 août." La suite sur sudouest.fr

La Hongrie promet des modifications juridiques pour débloquer le versement des fonds européens

"BUDAPEST (Reuters) - Le gouvernement hongrois a promis à Bruxelles de modifier plusieurs lois critiquées par l'exécutif européen d'ici fin octobre si un accord sur le déblocage des fonds européens qui lui sont destinés est trouvé, a déclaré mardi le chef de cabinet du Premier ministre Viktor Orban.

La Commission européenne a suspendu le versement à Budapest de 5,8 milliards d'euros de subventions provenant du fonds de relance de l'UE en raison de préoccupations liées au respect de l'État de droit en Hongrie.

La Hongrie fait également l'objet de sanctions financières de la part de Bruxelles pour les mêmes problèmes concernant l'État de droit - notamment sur les procédures d'appels d'offres publics qui ne respectent pas les garanties en matière de lutte contre la corruption - et avait jusqu'à la fin de la journée pour répondre aux préoccupations de Bruxelles." La suite sur challenges.fr

mardi 23 août 2022

Vodafone : accord pour vendre la filiale en Hongrie pour 1,8 milliard d'euros

"Le groupe de téléphonie britannique Vodafone a annoncé lundi un accord pour vendre sa filiale en Hongrie au groupe informatique 4iG ainsi qu'à Corvinus Zrt, une holding publique hongroise, pour 1,8 milliard d'euros en numéraire.

«Cela représente plus de 9 fois le bénéfice d'exploitation ajusté sur les douze mois achevés le 31 mars», fait valoir Vodafone dans un communiqué, ajoutant qu'une fusion avec 4iG fera de sa filiale hongroise le numéro 2 de la téléphonie mobile et fixe du pays." La suite sur lefigaro.fr

lundi 22 août 2022

En Hongrie, des météorologues limogés après des prévisions inexactes

"Le gouvernement hongrois a limogé lundi 22 août la présidente de l'agence météorologique nationale (NMS) et son adjoint, deux jours après le report par crainte d'intempéries d'un grand feu d'artifice prévu à Budapest pour la fête nationale.

Kornelia Radics et Gyula Horvath ont été démis de leurs fonctions par le ministre des Technologies et de l'Industrie Laszlo Palkovics, qui chapeaute l'organisation, selon un communiqué du ministère, qui ne donne pas d'explication. Contacté par l'AFP, le gouvernement n'avait pas réagi dans l'immédiat.

Cette annonce intervient au lendemain de critiques de médias pro-gouvernement contre l'agence météo, dont les prévisions annonçant orages et rafales de vent avaient provoqué l'annulation samedi du feu d'artifice. «Ils ont donné des informations trompeuses concernant l'ampleur des intempéries, ce qui a induit en erreur l'équipe opérationnelle responsable de la sécurité», a ainsi écrit le journal en ligne Origo." La suite sur lefigaro.fr

Budapest 2023 dévoile son logo

"Parfait timing. A une année pile de l’ouverture, les organisateurs des championnats du monde d’athlétisme 2023 à Budapest ont dévoilé le logo de l’événement (photo ci-dessus). Il est inspiré de la statue de la Liberté, l’un des monuments les plus connus de la capitale hongroise, érigée en 1947 en mémoire de la libération de la ville deux ans plus tôt par les troupes soviétiques. Les Mondiaux d’athlétisme en plein air en 2023 s’annoncent doublement historiques pour la Hongrie : ils marqueront le 150ème anniversaire de la création de la ville, et seront l’événement sportif le plus important jamais accueilli par la Hongrie." La suite sur francsjeux.com

Kayak : Artuur Peters et Bram Sikkens terminent leur Euro avec une 8e place en K2 sur 500 m

"Artuur Peters et Bram Sikkens ont terminé à la 8e place en finale A du K2 sur 500 mètres aux championnats d'Europe de kayak sprint dimanche à Munich, en Allemagne. Le duo belge a réalisé un temps de 1:33.080, terminant à près de 2 secondes des nouveaux champions d'Europe hongrois Bence Nadas et Balint Kopasz.

Les deux Belges, anciens champion d'Europe espoirs du K2 en 2019, ont pris un départ prudent, passant en 8e position déjà à la mi-course, et n'ont jamais pu revenir sur leurs concurrents, laissant seulement le Danemark derrière eux. 

Le titre est revenu à la Hongrie de Nadas et Kopasz, ce dernier étant déjà sacré sur K1 sur 1000 m, où Peters avait décroché le bronze. Les Hongrois, récemment sacrés champions du monde, ont signé un chrono de 1:31.141, devançant les Allemands Felix Frank et Moritz Florstedt (1:31.434) et les Lituaniens Mindaugas Maldonis et Andrej Olijnik (1:32.210)." La suite sur rtbf.be

La Hongrie demande des comptes aux Pays-Bas pour la scène du baiser lesbien dans « Jurassic World »

"On le voit de plus en plus de nos jours, des scènes LGBTQ+ dans les films et les séries. Ils apparaissent également dans les dessins animés, mais certains pays préfèrent ne pas les voir. Aujourd’hui, une scène de baiser entre deux femmes dans un projet Netflix suscite l’émoi en Hongrie.

Il s’agit de Jurassic World : Camp Cretaceousdans lequel deux femmes s’embrassent. Les Hongrois ne veulent plus voir cela. L’année dernière, le pays a annoncé qu’il allait « lutter contre la propagande gay » en direction des enfants et des jeunes. Il y a toutefois un petit problème : la supervision de Netflix dans l’UE est exercée par les Pays-Bas.

Pétition
Une pétition a rapidement été lancée en Hongrie, qui a été signée 80 000 fois en un rien de temps. Elle stipule, entre autres, que « La série lave le cerveau des enfants dès l’âge de 7 ans avec cette propagande homosexuelle. Trouvez-vous acceptable que nos enfants soient manipulés de cette manière ? Exprimez votre indignation envers Netflix en signant cette pétition !» La suite sur lakoom-info.com

Hongrie: le gouvernement met les forêts en danger

"En prévision d’une pénurie de gaz, Viktor Orban parie sur le bois.

Comme la majeure partie de l’Europe, la Hongrie se dessèche sous l’effet d’un été caniculaire. Plusieurs de ses lacs sont à sec ou en voie avancée d’assèchement, le Danube est à un niveau historiquement bas et des feux se déclenchent çà et là. Mais les autorités ont déjà..." La suite sur lalibre.be (article payant)

Félicitations à la Hongrie pour la fête nationale

"Les dirigeants de l'État, du gouvernement et de l'Assemblée nationale (AN) du Vietnam ont adressé des messages de félicitations à leurs homologues hongrois à l'occasion de la Fête nationale de la Hongrie." La suite sur vietnamplus.vn

dimanche 21 août 2022

Prochaine rencontre des Mardis hongrois de Paris le 30 août 2022 à partir de 20 h à la brasserie Le Saint-André

 

Prochaine rencontre

le mardi 30 août 2022
à partir de 20 h 

à la brasserie Le Saint-André
2, rue Danton 75006 Paris
Métro Saint-Michel
 

Kedves Mardis hongrois-látogatók,

A legközelebbi összejövetel
2022 augusztus 30.
este 8-kor kezdődik
Le Saint-André kávéházban
2, rue Danton 75006 Paris
Métro Saint-Michel
 






Revivez le festival Sziget 2022 comme si vous y étiez

"REPORTAGE - Cette 28e édition a attiré 450.000 visiteurs à Budapest. Preuve qu'après deux ans de fermeture, le public est toujours là pour écouter de la musique, voir des spectacles et faire la fête.

Une 28e édition que l'on pourrait qualifier de reprise. Tant sur le plan de la programmation que sur le plan de l'organisation, avec de surcroît une volonté sociopolitique renforcée. Signe que les organisateurs ne lâchent rien face à Orban. Il fallait oser une telle programmation. Sur la grande scène et devant des milliers de spectateurs se sont succédé le groupe allemand Meute et ses instruments à vent, sorte de fanfare revisitée, et Stromae dans un show magistral – un moment de rap très délicat et étudié qui interroge sur la discrimination.

La scénographie est signée par le groupe français Les Twins, composé de Laurent et Larry Bourgeois. Mais sur cette Main Stage rares sont les artistes francophones. Leur présence est un peu plus manifeste sur la Freedom Stage avec par exemple Rilès, FKJ ou Myd. Le Sziget attire certes les foules avec des têtes d'affiche comme l'incroyable DJ anglais Calvin Harris, qui a électrisé 10.000 personnes, ou Dua Lipa, qui en ouverture a fait de même." La suite sur lefigaro.fr

Ils effectuent 500 kilomètres à vélo entre Vienne et Budapest

"Douze habitants de Saint-Euphémie ont relié Vienne à Budapest à vélo. Ils sont partis le 3 août de la capitale autrichienne pour arriver le 11 août dernier chez sa voisine hongroise.

Sur les douze Euphémiens partis à vélo entre Vienne et Budapest, le retour en France a été effectué pour huit d’entre eux en avion dimanche 14 août. Pour les autres, ils ont mis 16 heures pour effectuer les 1 440 km et rejoindre Sainte-Euphémie, en bus ou en voiture lundi 15 août.

Ils étaient donc douze – Philippe et Christine, Didier et Véronique, Thibault et Julie, Philippe et Carinne, Christophe et Cécile, Max et Dorian – à partir à vélo de Vienne (Autriche) le 3 août dernier pour arriver à Budapest (Hongrie) le 11 août, en traversant la Slovaquie par la voie Euro Vélo 6 et les berges du Danube.

Les 500 km ont été effectués sous un soleil radieux. Mais l’étape la plus difficile pour les cyclotouristes est celle les amenant à Györ (Hongrie), car ce fut la journée la plus chaude. Deux crevaisons de pneus seulement et une seule chaîne de vélo cassée sont à relever pendant le périple." La suite sur leprogres.fr

La Jaudonnière. Des pâtisseries hongroises proposées sur le marché

"Originaire d’une petite commune sur les bords du lac Balaton, en Hongrie, Mélinda Bogdan arrive en France pour un service civique volontaire européen d’une année en octobre 2003. En 2008, elle obtient une licence professionnelle d’intervention sociale à Poitiers puis travaille auprès des CCAS de Poitiers et La Roche-sur-Yon. Avec son mari, rencontré pendant ses études, elle a eu deux enfants, mais ce travail est difficile à concilier avec la vie de famille. « J’ai donc décidé de me reconvertir dans la pâtisserie et de m’installer à mon compte en 2021 pour proposer des spécialités de mon pays. »" La suite sur ouest-france.fr

Maroc - SM le Roi félicite la présidente de la Hongrie à l’occasion de la fête nationale de son pays

"SM le Roi Mohammed VI a adressé un message de félicitations à la présidente de la Hongrie, Mme Katalin Novak, à l’occasion de la fête nationale de son pays.

Dans ce message, SM le Roi exprime, en Son nom et au nom du peuple marocain, Ses chaleureuses félicitations à la présidente hongroise et Ses sincères vœux de davantage de progrès et de prospérité au peuple de la Hongrie. Le Souverain se félicite à cette occasion de la qualité des relations d’amitié unissant les deux pays, réaffirmant Son attachement à poursuivre l’action commune en vue de développer ces relations et hisser la coopération bilatérale au plus haut niveau, au service des intérêts des deux peuples amis." Source maroc-diplomatique.net

Hongrie : Mystérieuse expulsion de marocain Alaa-Idine Bayyi

"Alaa-Idine Bayyi, actuellement DG de Netgroup et Netsourcing, est un ancien émigré installé en Hongrie. Dans une lettre envoyée à Saadeddine El Othmani, ministre marocain des affaires étrangères à l’époque, Bayyi se plaint de la décision d’expulsion des autorités hongroises et vante les services rendus au Maroc dans son ancien pays de résidence. A-t-il été accusé d’espionnage? Voici le texte intégral de son email:" La suite sur moroccomail.fr

samedi 20 août 2022

Le braque hongrois : un chasseur au coeur d’or

 Photo : Arioko/ Labat/ Rouquette

"Avec son allure altière, le braque hongrois suscite une admiration légitime qui ne doit pas faire oublier son statut de chien de chasse et les besoins qui en découlent.

Moins connu que le braque allemand ou de Weimar, le « vizsla » rencontre un engouement inattendu en tant que chien de compagnie, loin de sa vocation initiale.­ « Durant le confinement, c'était délirant, reconnaît Isabelle Aaron, fondatrice des vizslas du Champ Cleuet (Val-d'Oise). On a dû mettre le holà, parce que le braque hongrois n'est pas un ..." La suite sur peuple-animal.com (article payant)

Tournoi en Roumanie : Metz Handball s’offre une finale contre Budapest

"Alléchante, cette finale entre le FTC Budapest, qui a validé son billet en dominant Valcea (31-27), et Metz Handball, vainqueur des Roumaines de Bistrita (29-27), ce vendredi à Bistrita (Roumanie).

Le tournoi Gloria 100 va permettre aux joueuses d’Emmanuel Mayonnade de savoir si leur semaine de travail aux Arènes, après leur déplacement en Allemagne, a été productive et bénéfique. Le coach messin avait demandé à son président Thierry Weizman de voir du pays durant la préparation. Metz Handball a d’abord voyagé au Danemark pendant une semaine très costaude puis, un peu plus tard, le voilà en Roumanie pour jouer des coudes avec un club local et les redoutables Hongroises de Budapest ce samedi en finale." La suite sur republicain-lorrain.fr

Une soirée au camping du Sziget Budapest

"Il est venu de Normandie jusqu'en Hongrie pour profiter des 6 jours du Sziget Festival. Entre ses indispensables, sa bande de potes et sa fameuse tente n°79... on a suivi Pierre dans l'un des 6 campings du festival." Vidéo sur brut.media.fr

vendredi 19 août 2022

Le conflit en Ukraine pourrait mettre fin à l’hégémonie occidentale – Hongrie – RT World News

"Le Premier ministre Viktor Orban dit qu’il ne croit pas que l’Occident puisse gagner militairement en Ukraine et affirme que les sanctions échouent

Le conflit meurtrier en Ukraine a le potentiel de «démonstrativement» mettre fin à l’hégémonie occidentale dans le monde, a affirmé le Premier ministre hongrois Viktor Orban.

Dans une interview accordée au magazine en ligne allemand Tichys Einblick, publiée jeudi, Orban a déclaré qu’il s’attend à ce que l’Union européenne émerge plus faible sur la scène mondiale une fois les combats en Ukraine terminés." La suite sur news-24.fr

En images - Baja : une cité qui tire son essence du Danube et de la Sugovica

 L’hôtel de ville de Baja se dresse sur la place de la Sainte-Trinité.
CERCLE JUMELAGE ARGENTAN

"Panorama des villes jumelles. Après Rotenburg en Allemagne, direction Baja en Hongrie ! La rédaction de Ouest-France vous emmène à la découverte de cette cité hongroise au bord du Danube, jumelée avec Argentan (Orne) depuis 1998.

Depuis 1998, Argentan (Orne) est jumelée avec Baja, en Hongrie. La ville de 40 000 habitants se situe dans le comitat (l’équivalent des départements en France) de Bács-Kiskun. La région est dominée par les plaines, au sud de la Hongrie, non loin des frontières serbe et croate.

« C’est une ville qui s’est beaucoup développée autour des activités fluviales, explique Pierrette Diard, vice-présidente du Cercle jumelage Argentan pour Baja. Certains endroits sont assez marécageux." La suite sur ouest-france.fr (article payant)

Grogne en Hongrie après l'autorisation de couper du bois de forêt pour le chauffage

"Face à la hausse des prix de l'électricité et au manque de possibilités de subventions, le dirigeant hongrois Viktor Orban a autorisé les coupes de bois en forêt sans restriction pour permettre à la population de se chauffer à bas prix cet hiver. Une importante manifestation a eu lieu mercredi pour contester la mesure.

Viktor Orban a signé un décret facilitant les coupes de bois sans respecter la loi sur les forêts. Le texte estime qu'il n'est pas nécessaire de replanter les arbres, le renouvellement des forêts pouvant se faire naturellement.

Nombre de Hongrois ont protesté contre cette annonce. Malgré la canicule, les Budapestois se sont massés dans les rues mercredi soir. "Ne coupons pas les arbres, coupons plutôt la chique à ce gouvernement", clamait une pancarte lors de la manifestations mercredi soir.

"J'aime beaucoup me promener dans les bois. Si les forêts disparaissent, ça va vraiment m'affecter. Et puis si l'on chauffe les maisons avec du bois coupé, ce ne sera pas de la bonne qualité. Cela va également polluer nos villes avec la fumée", a réagi Peter, un habitant, jeudi dans La Matinale." La suite sur rts.ch

En Hongrie, un refuge pour les juifs orthodoxes d’Ukraine

"Plusieurs centaines de juifs orthodoxes ayant quitté l’Ukraine ont trouvé refuge en Hongrie, sur un site “destiné à ceux qui veulent respecter la coutume religieuse, les règles alimentaires de la tradition juive et vivre en communauté”.

Nourriture casher, discussions religieuses, section réservée aux femmes pour nager dans le lac Balaton : Rina Jalilova, 18 ans, se sent “vraiment bien” en Hongrie, dans un camp de réfugiés ukrainiens spécialement conçu pour accueillir les juifs pratiquants. Situé dans la station balnéaire de Balatonoszod, à 130 kilomètres au sud-ouest de Budapest, le refuge “Machne Chabad”, qui accueille plusieurs centaines de personnes, est “unique en Europe” selon son instigateur, le rabbin Slomo Köves, issu du mouvement hassidique Habad-Loubavitch." La suite sur reforme.net

jeudi 18 août 2022

Ministre hongrois : "Nous avons décidé d'acheter des produits de l'industrie de la défense turque" (Interview)

"Selon Palkovics, les drones turcs ont montré qu'il existe une autre voie dans la guerre.

Le ministre hongrois de la Technologie et de l'Industrie, Laszlo Palkovics, a déclaré que l'armée de son pays avait décidé d'acheter les produits des industries de défense turques, saluant leurs performances et leur coût par rapport à d'autres produits équivalents dans le monde.

C'est ce qui ressort d’un entretien accordé à l’Agence Anadolu (AA), en marge de sa visite officielle mardi dans la capitale turque, Ankara, au cours de laquelle il a rencontré le ministre turc de l'Industrie et de la Technologie, Mustafa Varank.

Le ministre hongrois a ajouté qu'il a eu, avec son homologue turc, Varank, "des entretiens bilatéraux sur le développement des moyens de coopération entre les deux pays dans le domaine de l'industrie et de la technologie".

"Nos relations sont fondamentalement bonnes, et nous gardons toujours nos yeux sur de nouveaux domaines de coopération", a-t-il dit, notant que son pays et la Türkiye "ont une bonne coopération dans l'industrie de la construction, en plus de la coopération existante dans les industries de la défense," sujet le plus important de nos discussions actuelles (à Ankara)"." La suite sur aa.com.tr

Championnats d'Europe de natation : le Hongrois Kos sacré sur 200m quatre nages

"Le Hongrois Hubert Kos est devenu champion d'Europe du 200m quatre nages, mercredi à Rome, devant l'Italien Alberto Razzetti et le Portugais Gabriel José Lopes. Kos, 19 ans, détenteur des records du monde et d'Europe junior sur la distance depuis l'an dernier, s'est imposé en 1'57''72 avec 10 centièmes d'avance sur Razzetti et 62 sur Lopes." Source : lefigaro.fr

L'activité se stabilise au deuxième trimestre en Europe de l'Est

"La Roumanie, la Hongrie, la Bulgarie et la Slovénie ont poursuivi une croissance plus élevée au deuxième trimestre que la moyenne de l'UE, marquant toutefois le pas du fait de la guerre en Ukraine. En Roumanie, le produit intérieur brut (PIB) a augmenté de 2,1% comparé au premier trimestre 2022, où il avait progressé de plus de 5%, selon une première estimation publiée mercredi par l'Institut des statistiques et Eurostat.

Ce pays d'Europe orientale de 19 millions d'habitants attire les investisseurs, avec une hausse de près de 21% des immatriculations de nouvelles entreprises d'un trimestre à l'autre, loin devant le Portugal (+7,7%) et la Slovaquie (+6,7%), d'après les statistiques publiées mercredi par la Commission européenne. En Hongrie voisine, le PIB ressort en hausse de 1,1%, à comparer aux 2,1% des trois premiers mois de l'année, selon les données corrigées du Bureau des statistiques (KSH). Alors qu'au deuxième trimestre, les déclarations de faillite ont augmenté de 2,2 % dans l'UE, par rapport au premier trimestre 2022, la Hongrie et ses 9,8 millions d'habitants affichent une baisse de près de 12%." La suite sur lefigaro.fr

Le jumelage entre Craon et une ville de Hongrie unique en Mayenne

"Entre Craon et une ville de Hongrie, l’histoire d’amour dure depuis quinze ans. C’est le seul jumelage franco-hongrois en Mayenne. En octobre 2022, un délégation ira en Hongrie.

Le fait est assez rare pour être souligné. Craon (Mayenne) est la seule commune en Mayenne à être jumelée avec une ville hongroise. Cette entente est liée en grande partie à Édith Ragaru, quand cette femme d’origine hongroise décida avec son mari de s’installer dans le Sud-Mayenne.

« J’ai vécu près de Budapest longtemps. J’étais gestionnaire de réseau informatique. J’ai connu mon futur mari, en 1998. Natif de Janzé, il travaillait dans l’électronique et la logistique, il était alors en mission en Hongrie. On s’est marié en 2000. On s’est installé à Craon en 2006, un coup de cœur. »
Edith Ragaru
Présidente du jumelage"
La suite sur actu.fr

mercredi 17 août 2022

Hongrie : des lacs disparaissent à cause d'une vague de sécheresse inédite

"Depuis le début de l'été, la chaleur et la sécheresse frappent la quasi totalité de l'Union européenne. Alors que plus de 660 000 hectares de forêt ont brulé sur le territoire européen, la Hongrie n'est pas épargnée, et subit une sécheresse intense : des lacs disparaissent, et le niveau du Danube est au plus bas." Vidéo (1:51) sur France 24

Franceinfo passe à table : la soupe de goulasch

Franceinfo passe à table : la soupe de goulasch. (ANIKO HOBEL / GETTY IMAGES / STEPHANIE BERLU / RADIO FRANCE)

"Chaque jour, un membre de la rédaction de franceinfo vous parle d’un plat synonyme de souvenirs de vacances. Mardi 16 août, Benjamin Mathieu et la soupe de goulasch.

Benjamin Mathieu, reporter au service politique de franceinfo, nous parle de la soupe de goulash, une spécialité hongroise. "Quand j’étais petit, mes parents avaient des amis hongrois, raconte-t-il. On allait chez eux en vacances près du lac Balaton, dans l'ouest de la Hongrie, et je me souviens très bien de mon père qui préparait la soupe avec eux."

La goulasch est un plat paysan à base de pommes de terre, de viande, de carottes, de tomates, de poivrons et d’épices, autant d'"ingrédients qui ne coûtent pas chers". La préparation de cette soupe nécessite d’abord une grande marmitte : "On met l’eau, les ingrédients et ça chauffe pendant des heures et des heures. C’est un plat qui se partage et qui se mange avec du pain." La suite sur francetvinfo.fr

Le groupe de bioanalyse Eurofins se renforce en Hongrie et au Japon

" Pas de pause estivale pour la société de bioanalyse Eurofins qui poursuit ses opérations de croissance externe. Le groupe d'origine nantaise a racheté Wessling (300 salariés, 15 M€ de CA), un laboratoire d'analyses hongrois spécialisé dans les tests environnementaux, alimentaires et biopharmaceutiques. Cette opération doit permettre à Eurofin, qui compte déjà cinq laboratoires en Hongrie, de renforcer sa présence en Europe centrale et de l'est." La suite sur lejournaldesentreprises.com

Taxes : Ryanair réduit la voilure en Hongrie

"La compagnie aérienne low cost Ryanair va supprimer cet hiver huit routes à Budapest, dont celle vers Bordeaux, et réduire les fréquences de sept autres suite à l’annonce d’une nouvelle taxe passager par le gouvernement hongrois.

Durant l’hiver 2022-2023, l’aéroport de Budapest-Ferenc Liszt ne sera plus relié par la spécialiste irlandaise du vol pas cher à huit aéroports européens : Bordeaux-Mérignac donc en France, Bournemouth en Angleterre, Cologne-Bonn en Allemagne, Cracovie en Pologne, Kaunas en Lituanie, Lappeenranta en Finlande, Riga en Lettonie et Turin en Italie. Seules les routes de Cologne et Riga ont une concurrence, avec respectivement Eurowings et airBaltic.

A ces huit suspensions de lignes Ryanair a annoncé des diminutions de fréquences vers et depuis Amman en Jordanie, Bristol au Royaume-Uni, Pise en Italie, Prague en République Tchèque, Sofia en Bulgarie,  Tel Aviv en Israël et Varsovie en Pologne." La suite sur air-journal.fr

mardi 16 août 2022

Les festivals européens s'interrogent sur le maintien d'artistes russes dans leurs programmations

"Les artistes russes ont-ils leur place sur les scènes européennes ? C’est la question que se posent de nombreux festivals, qui retrouvent cette année leur forme originale après deux ans de pandémie… Alors que de nombreux organisateurs ont décidé de revoir leur programmation, le Sziget en Hongrie s’est lancé dans un jeu d’équilibriste plutôt délicat, en accueillant à la fois des artistes ukrainiens... et russes.

Une décision totalement assumée par le directeur du festival Tamás Kádár: "Notre point de vue est qu'il n'est ni élégant ni sensé de déclarer un embargo sur la culture. J'aime utiliser l'analogie selon laquelle nous devrions maintenant interdire les livres de Lioudmila Oulitskaïa simplement parce qu'elle est russe ? Alors qu'il n'y a guère plus d'écrivains russes contestataires qu'elle à mon avis."La suite sur euronews.com

L’œuvre d’un photographe hongrois en vedette à L’Isle-aux-Coudres (Québec)

"En 1971, un photographe d’origine hongroise s’est arrêté à L’Isle-aux-Coudres pour y capturer la vie de ses gens. Une réalisatrice québécoise a fait le portrait de l’œuvre de ce dernier, Gabor Szilasi, celui que l’on surnomme photographe de « l’ordinaire».

La documentariste Joannie Lafrenière propose un visionnement en primeur de son œuvre  au Havre Musical de l’Islet ce lundi, 20h. L’Isle-aux-Coudres est un endroit de choix pour présenter son nouveau documentaire puisqu’une partie du tournage s’y est déroulé, et donne un coup de nostalgie à la sommité dans le monde de la photo. Gabor Szilasi sera présent sur place.

Joannie Lafrenière en partage un peu plus sur ce personnage, aujourd’hui âgé de 94 ans, qui l’accompagne aujourd’hui à la sortie de son documentaire dédié à un mentor devenu un ami :" La suite sur cihofm.com

Kevin Farkas a dominé la Northern Talent Cup à Assen

"La Northern Talent Cup était de nouveau présente ce week-end à Assen pour la sixième manche de l'un des championnats de promotion du programme Road to MotoGP.

Étant capable de s'éloigner de toutes ses compétitions, et avec un rythme qui s'avérerait être la clé d'une course de rêve, Kevin Farkas a remporté la première course. Malgré l'absence de rythme pour le vainqueur, Jurrien Van Crugten et Valentino Herrlich ont tout de même terminé sur le podium." La suite sur motorcyclesports.net

lundi 15 août 2022

Championnat d'Europe de natation: le Hongrois Milak remporte la finale du 100 m papillon

Kristof Milak, champion d'Europe du 100 m papillon. ANTONIO BRONIC / REUTERS

"Le Hongrois Kristof Milak a remporté dimanche la finale du 100 m papillon masculin des Championnats d'Europe de natation, à Rome, devant le Suisse Noé Ponti et le Polonais Jakub Majerski.
Milak a signé un chrono de 50.33, assez loin de son propre record d'Europe (49.68) qui date des Jeux de Tokyo l'été dernier. Mais il s'est imposé avec plus d'une demi-seconde d'avance sur son dauphin, Ponti (50.87)." Source : lefigaro.fr

Sziget: émerveillement et démesure

"Tomas Loeffen est depuis 15 ans à la tête du marketing du méga festival Sziget à Budapest, en Hongrie.  Depuis sa création il y a 29 ans, on l’appelle le « Woodstock européen », en raison de sa taille, 52 scènes en plein air, dont une de 75 000 personnes, de son aspect bucolique et de son état d’esprit « Peace and Love ».  Immersion dans l'envers du décor du paradis des amoureux du rock et de la nature. Interview sur l’herbe du Sziget de Tomas Loeffen.  

Le Sziget se termine ce lundi 15 août à Budapest avec Sam Fender qui clôture ce lundi 15 août le festival après six jours de concerts non-stop à Budapest, en Hongrie." A écouter (3:33) sur rfi.fr

dimanche 14 août 2022

Rome (ITA), 400m 4 nages, finale dames: Farkas et Jakabos pour un doublé hongrois, Colbert (GBR) complète le podium

Vidéo sur rts.ch

Handball: en Hongrie, l’USDK a fait le plein de bonnes ondes

"Les Dunkerquois ont terminé leur semaine de stage en Hongrie, vendredi, par un troisième match de préparation remporté 35-31 contre l’équipe locale de Csurgói.

Dunkerque a terminé son stage de préparation en Hongrie par un succès 35-31 (16-15 à la mi-temps), vendredi, contre l’équipe locale de Csurgói. L’essentiel était ailleurs pour Franck Maurice  : « On est très satisfaits de tout ce qui a été produit, à la fois en termes d’investissement, de mental, de physique. Le groupe répond vraiment très bien aux sollicitations au niveau du projet de jeu et de l’équipe. Et dans le handball, on est là où on voulait être, explique le nouvel entraîneur de l’USDK. Notre premier match contre Veszprém (défaite 35-25) était un bon test d’entrée face à l’une des meilleures équipes d’Europe. On a pu mesurer tout ce qu’il nous manquait et c’était normal pour un premier match, mais on a aussi vu qu’on était capables de beaucoup de choses. On s’en est servi de point d’ancrage. »" La suite sur lavoixdunord.fr

Handball. Le Brest BH conclut son stage en Hongrie par une victoire contre Siofok

"Le Brest Bretagne Handball s’est imposé face au club de Siofok ce samedi soir (27-35) pour son deuxième et dernier match de préparation en Hongrie. Les joueuses de Pablo Morel seront de retour dans le Finistère demain.

Après une défaite contre Györ jeudi, le Brest Bretagne Handball a relevé la tête ! Ce samedi, les joueuses de Pablo Morel ont battu Siofok (27-35) en début de soirée, pour ce qui était leur deuxième et dernier match de préparation lors du stage en Hongrie." La suite sur ouest-france.fr

La Russie commence à livrer plus de gaz naturel que prévu à la Hongrie

"La Hongrie a annoncé ce samedi 13 août 2022 que la Russie a commencé à lui livrer plus de gaz naturel que prévu dans les accords. Jusqu'à fin août, un volume supplémentaire quotidien de 2,6 millions de mètres cubes arrivera du Sud via le gazoduc Turkstream.

La Hongrie, membre de l'Union européenne, a annoncé samedi que la Russie a commencé à lui livrer plus de gaz naturel que prévu dans leurs précédents accords commerciaux, après une visite de son ministre des Affaires étrangères à Moscou en juillet.

Le ministère hongrois des Affaires étrangères a expliqué que les négociations commerciales avec Moscou « ont permis d'arriver à un accord », avec pour résultat que la compagnie russe Gazprom a commencé à livrer vendredi « des volumes supérieurs à ceux mentionnés dans le contrat ».

2,6 millions de mètres cubes par jour

« C'est le devoir du gouvernement hongrois d'assurer un approvisionnement sûr en gaz pour le pays, et nous sommes à la hauteur », a écrit sur Facebook un haut fonctionnaire du ministère, Tamas Menczer." La suite sur ouest-france.fr

Sziget : cirque palestinien, au-delà des murs

"Le Sziget Festival, à Budapest, capitale de la Hongrie, l’un des plus grands d’Europe, prend ses quartiers depuis 29 ans sur une île au bord du Danube. Cette année, il présente 500 concerts pour 600 000 festivaliers venus du monde entier. Mais au-delà de la musique, il y a aussi du théâtre, de la danse et notamment du cirque avec l’École de Cirque de Palestine, la première du Moyen-Orient. Elle y présente My Share (Mon Partage), un spectacle moderne et engagé pour sensibiliser sur la Palestine." La suite à écouter (2:32) sur rfi.fr

samedi 13 août 2022

Une société chinoise réalisera le plus gros investissment de l'histoire de la Hongrie

"BUDAPEST, 12 août (Xinhua) -- Une société chinoise est prête à investir 7,34 milliards d'euros (environ 7,6 milliards de dollars américains) dans la construction d'une usine de fabrication de batteries automobiles en Hongrie. Cet investissement de la compagnie Contemporary Amperex Technology Co., Limited (CATL) est à ce jour le plus important investissement de l'histoire de la Hongrie, selon le ministre hongrois des Affaires étrangères et du Commerce, Peter Szijjarto.

"Nous sommes fiers que CATL ait décidé de réaliser le plus gros investissements sur site vierge de l'histoire de la Hongrie", a déclaré le ministre sur sa page Facebook ce vendredi.

Dans un communiqué, CATL a indiqué qu'il construirait cette usine de batteries de 100 GWh à Debrecen, dans l'est de la Hongrie. Cette nouvelle usine fournira des cellules et des modules aux fabricants automobiles européens." La suite sur xinhuanet.com

Les Hongrois protestent contre l'assouplissement des règles d'exploitation forestière pour faire face à la pénurie d'énergie

"Des milliers de Hongrois ont manifesté devant le parlement vendredi contre un assouplissement des règles d'exploitation forestière afin de répondre à la demande accrue de bois de chauffage résultant de la flambée des prix du gaz et de l'électricité.

Le cabinet du Premier ministre Viktor Orban, invoquant les effets de la guerre en Ukraine voisine, a assoupli les réglementations sur l'exploitation forestière au début du mois, une mesure qui, selon les activistes et les partis d'opposition, pourrait accélérer la déforestation et nuire à l'environnement.

La Hongrie dépend de la Russie pour la majeure partie de son énergie et M. Orban a exercé de fortes pressions pour obtenir une exemption des sanctions de l'Union européenne sur les importations de pétrole brut russe, tout en interdisant l'exportation de combustibles, dont le bois de chauffage, depuis la Hongrie." La suite sur zonebourse.com

vendredi 12 août 2022

En Ukraine, une minorité hongroise fidèle à Orban

"Reportage
Alignés sur les discours du premier ministre hongrois connu pour sa proximité avec Vladimir Poutine, beaucoup, dans cette communauté, ne parlent pas l’ukrainien et sont très modérément motivés pour aller se battre contre l’armée russe.

On nous avait prévenus que le maire de Berehove, « capitale » des Hongrois d’Ukraine, avait la fâcheuse tendance d’annuler les interviews à la dernière minute. Cela n’a pas manqué : lundi 1er août, à la veille du rendez-vous, Zoltan Babiak a prétexté d’une « urgence » pour se décommander, sans proposer d’autre date. Il ne sera pas le seul à décliner poliment dans cette petite ville du sud-ouest de l’Ukraine où la vaste majorité des 25 000 habitants est magyarophone : la rectrice de l’Institut universitaire en langue hongroise estime « qu’il n’est pas approprié de parler à la presse étrangère en ce moment », tandis que la représentante de la principale association de Hongrois d’Ukraine s’excuse d’être « en vacances », d’où elle assure « prier pour la paix ».

Si autant des responsables de la communauté hongroise d’Ukraine, estimée à 150 000 personnes lors du dernier recensement (2001), se font porter pâle en ce moment, c’est qu’ils ont peur de dire tout haut ce qu’ils pensent bien souvent tout bas : alignés sur les convictions de Viktor Orban, beaucoup sont très modérément motivés pour aller se battre contre l’armée russe. Depuis le début de la guerre, le premier ministre nationaliste hongrois, connu pour sa proximité avec le président Vladimir Poutine, parie sur la victoire de Moscou, refuse catégoriquement de livrer des armes à l’Ukraine et fustige les sanctions européennes prises contre la Russie.

Financements de Budapest

Dans les rues de Berehove, située en Transcarpatie, non loin de la frontière avec la Hongrie, il suffit de tendre le stylo pour entendre mot pour mot les éléments répétés ad nauseam par la propagande des médias de Budapest contrôlés par le pouvoir hongrois. « Ce n’est pas notre guerre », affirme ainsi un modeste couple de retraités, qui vend des fruits sur le trottoir et a fièrement voté « pour Orban » lors des dernières élections hongroises du 3 avril." La suite sur lemonde.fr (article payant)